mardi 12 août 2008

BOUDDHISME : LA CONFUSION


Par Tinh'y


« J’y comprends plus rien »

La « cause Tibétaine » et l’ambiguïté du Dalai Lama ne sont pas sans semer la confusion dans le bouddhisme occidental...

Les enseignements, la pratique disparaissent sous la cause. La hargne, la revendication, la haine de la Chine, le refus d’une analyse politique saine envahissent les esprits... les drapeaux flottent au vent et le Dhamma s’évapore avec eux...

Le Dalai Lama est à Nantes...là où j’habite et quelle ne fut pas ma surprise de m’entendre dire : « vous allez voir le Dalai Lama ? ». J’avoue que l’idée ne m’avait même pas effleurée... Le Bouddhisme du Dalai Lama n’est pas le bouddhisme que je pratique... mais voilà le problème, cet homme à la fois roi en exil et « chef » spirituel est présenté comme le chef des bouddhistes... Et lui-même se garde bien de démentir...

Les bouddhistes occidentaux eux mêmes sont ambivalents et n’hésitent pas à renier les enseignements en courbant l’échine... Cela est sans doute dû à la peur de n’être pas reconnu...

Personnellement je ne peux pas faire cette démarche, les enseignements du Bouddha me sont précieux et ils contredisent bien des propos du Dalai Lama.

Je ne confonds pas le bouddhisme tibétain avec ce qu’en dit le Dalai Lama ou Mathieu Ricard... Le Bouddhisme tibétain est lui même victime de cette politique et l’absorption des différentes lignées sous la houlette du Dalai Lama est déjà une trahison.. A force de refaire l’histoire, de l’embellir, de l’enjoliver, on finit par dire n’importe quoi et la vérité disparait... Les Karmapas de la lignée Kagyu ont eu à souffrir pendant des siècles de la domination Guélougpa, et ce de manière parfois très violente...

La non reconnaissance du XVIIéme Karmapa par le Dalai Lama n’en est qu’un signe...(1)

Peu importe toutes ces polémiques, ce qui importe c’est que tout cela contribue largement à la dégénérescence du Dhamma... Les bouddhistes tibétains s’en défendent puisque d’après leur doctrine le Dharma est éternel ... ce n’est pas l’enseignement du Bouddha...

Le refus d’aborder les divergences entre les différentes écoles bouddhistes mène tout droit à un bouddhisme confus, fer de lance de l’impérialisme américain... c’est bien dommage.

Un bouddhisme dont l’unique but deviendra la défense du Tibet et le soutien au Dalai Lama...

A mon avis, si le Dalai Lama est reconnu comme un sage c’est parce que souvent il ne fait que dire ce que les gens ont envie d’entendre, d’où des propos très contradictoires où tout le monde peut retrouver son compte...

Un chef mondial du bouddhisme cela n’existe pas... Il n’existe qu’une seule chose : le Dhamma.

« En conséquence, Ananda, soyez des îles pour vous-mêmes, des refuges pour vous-mêmes, et ne cherchez aucun refuge extérieur ; avec le Dhamma pour votre île, le Dhamma pour votre refuge, ne cherchez aucun autre refuge. »Et comment, Ananda, un bhikkhu est-il une île pour lui-même, un refuge pour lui-même, et ne cherche-t-il aucun autre refuge ; avec le Dhamma pour son île, le Dhamma pour son refuge, ne cherche—t-il aucun autre refuge ?

34. "Lorsqu’il demeure dans la contemplation du corps dans le corps, sincèrement, en état de comprendre clairement, et attentif, après avoir surmonté le désir et le chagrin par rapport au monde ; quand il demeure dans la contemplation des sensations dans les sensations, de l’esprit dans l’esprit, des objets mentaux dans les objets mentaux, sincèrement, en état de comprendre clairement, et attentif, après avoir surmonté le désir et le chagrin par rapport au monde, alors, en vérité, il est une île pour lui-même, un refuge pour lui-même, ne cherchant pas de refuge extérieur ; ayant le Dhamma pour son île, le Dhamma pour son refuge, il ne cherche aucun autre refuge.

35. « Ces miens bhikkhus, Ananda, qui maintenant ou après mon départ, seront ainsi une île pour eux-mêmes, un refuge pour eux-mêmes, ne chercheront aucun autre refuge ; qui, ayant le Dhamma pour leur île et refuge, ne chercheront aucun autre refuge : ce sont eux qui deviendront les plus hauts, s’ils ont le désir d’apprendre.
» (Mahaparinibbana sutta)



3 commentaires:

écrire a dit…

Je crois qu'à la place qui est la mienne; ce n'est pas à moi de faire des commentaires sur la manière dont d'autres pratique le Dharma...L'enseignement du Bouddha consiste à lutter contre ses propores facteurs perturbateurs et améliorer ses propres facteurs vertueux. Et la place qu'occupe sa Sainteté est au minimum la preuve d'une incommensurable accumulation de mérites... Je ne pense pas trouver un peu de bonheur par les paroles de discordes. Je crois qu'il faut se garder de proférer des paroles de discordes en direction de personnes dont la pratique du Dharma est arrivée à ce point d'excellence.

nicholas a dit…

J'écris ce commentaire un peu (beaucoup) après, je sais .Je veux seulement donner moi aussi mon opinion sur ce sujet .Je crois 'Écrire' que tu te trompe sur le compte de 'sa sainteté' ,sans évidemment ,être personnelle ,je ne donne que mon avis. Le Dalai lama est ,premièrement ,un homme (Humain)comme les autres ,et si je ne m'abuse ,aucun humain dans ce monde ne peuvent être 'excellent' dans quoi que ce soit ,surtout dans la pratique du Dharma ,il est possible ,qu'une personne atteigne un très haut niveau de sagesse et certaines autres choses ,mais on ne devrait pas juger quelqu'un sur :Comment sa pratique du Dharma est-elle ? Excellente ,bonne ,mauvaise ,etc.Sinon ,cela serait de la comparaison et on ne devrait même pas se comparer aux autres puisque que nous somme 'rien'.Ensuite ,le Dalai lama n'occupe aucune place lui accordant quelques mérites que ce soit parcequ'ils dit et enseignent des informations erronées ,ce qui est très mal aux yeux de Bouddha .Et déja ,le surnommé 'Sa sainteté ' dit tout ...ça fait ..:Wow! ,Magnifique nom ! ,C'est un vrai de vrai sage lui ! ..et qui dit beau nom ,dit affaire ,dit 'bussiness' ,et qui dit 'Bussiness dit argent ,profit.Bref ,un vrai sage et quelqu'un ayant beaucoup de 'mérites' comme tu dis ,ne se prétendrait pas 'Chef mondial du bouddhisme ' ainsi que 'Sainteté' car il n'aurait rien a prouvé aux autres ,surtout pas d'une réputation d'un homme saint se prétendant 'Sainteté'.Ce ne sont que mes opinions ,et je n'encourage personne a y adhérer .Peut-être que je me trompe énormément .Bref ,je vous souhaite à tous votre fin d'ignorance et à moi de même du coup!

Reedz a dit…

Le Dalai Lama ne s'est jamais revendiqué comme etant le "chef du bouddhisme" ce sont les gens qui le pense etant donné sa popularité qui vient du fait que traditionnellement le Dalai Lama représente les tibétains.
De plus si vous ecoutez ses interventions il rappelle souvent qu'il se fiche de son titre de Dalai Lama, et que pour lui se considérer comme tel ou comme une "Sainteté" ne ferait que le séparer des gens. Il dit bien souvent qu'il se considere avant tout comme un humain parmi 7 milliard et qu'il n'y a pas de difference entre lui et ceux qu'il rencontre.