lundi 29 octobre 2007

Karuna; Bouddhisme engagé





Karuna : Un site sur le Bouddhisme engagé : la compassion en action


Tout bouddhisme socialement engagé ne nécessite aucune autre justification que celle d’être une amplification d’éthique bouddhiste traditionnelle, une éthique sociale amenée par les besoins et potentialités de la société contemporaine... L’analyse révolutionnaire du Bouddha de la condition humaine comporte des implications sociales qui sont beaucoup plus radicales que tout ce qui est imaginable dans la mentalité séculière. ( Ken Jones: The Social Face of Buddhism)


Pourquoi Karuna ?

Karuna, c'est la compassion (différent de Metta qui est l'Amour Universel)

"L’essence de l’amour (Metta) et de la compassion (Karuna) est la compréhension, la capacité de reconnaître les souffrances physiques, matérielles et psychologiques d’autrui, de nous mettre dans la peau de l’autre. Nous pénétrons son corps, ses sentiments et ses formations mentales et ressentons en nous sa souffrance" Thich Nhat Hanh



Sans Metta (Amour) et sans Karuna (compassion) pas de Véritable Bouddhisme
Metta et karuna sont des termes pali:
(Le Pali est la langue des textes anciens ou canon pali sur lequel se fondent les bouddhistes de la tradition théravada, dont la Birmanie fait partie)



Grâce au succès du Bouddhisme en occident ces dernières années (et les évènements en Birmanie n'ont fait que renforcer cette notion) on parle de nouveau de compassion.
Mais la compassion du Bouddhisme n’a rien à voir avec la charité ou la pitié. Il s’agit ici d’une forme de sensibilité. Cette sensibilité « se mue en compassion dès lors que nous ressentons les exigences et les devoirs que la souffrance de l’autre nous impose. »
Autrement dit, la véritable compassion est aussi action.
Comme le souligne Frédéric Lenoir : « Contrairement à une pitié passive et méprisante, la compassion est active et respectueuse. Elle consiste à se mettre à la place de l’autre, à rentrer en sympathie avec lui jusqu’à comprendre sa souffrance et l’aider, dans la mesure du possible, à la surmonter en trouvant le geste ou la parole juste »


Ce sont les évènements en Birmanie et surtout la réaction des Bouddhistes de différentes traditions qui nous ont donné envie de créer ce site.

Les bouddhistes du Monde entier, toutes traditions confondues sont sortis de leur réserve habituelle.

La compassion passive est devenue la compassion active...

C'est finalement grâce aux moines qui ont manifesté par compassion ( karuna) et par amour (metta) pour le peuple Birman, que les bouddhistes de toutes les traditions, se sont exprimés et ont osé prendre position en soutenant ouvertement le mouvement pour la démocratie en Birmanie.

J'ai envie de dire que les birmans ont réveillé les "bouddhistes"du monde entier, ils ont réveillé leur compassion...et le site Karuna est né de cet élan.


L'être humain possède la merveilleuse faculté d'être capable de supporter les souffrances inhérentes à la vie et de les transformer en une immense compassion. Cette compassion se manifeste lorsque notre cœur est ouvert et que nous lui permettons d'être sensible à la douleur des autres. C'est un flot de bonté et d'empathie pour tous les êtres.



Ce site à pour vocation de devenir un site "participatif": au départ nous étions que deux, aujourd'hui il y a deux aministrateurs , et 4 rédacteurs.


Et puis surtout les bouddhistes "engagés" sont des bouddhistes comme les autres..
Le bouddhisme nous enseigne le détachement mais pas l'indifférence.

J'ai même envie de dire qu'un bouddhiste est obligatoirement engagé, de la même manière qu'on ne peut pas se dire bouddhiste si on ne pratique pas.
Bouddha était en réalité le premier bouddhiste engagé.


En résumé, on peut dire que l'enseignement du Bouddha doit nous amener à

- cessez de commettre de mauvaises actions.
- apprendre à faire le bien ;
- purifiez notre esprit (citta).








Ce site se propose de faire un lien entre toutes les informations, pétitions et actions non violentes engagées pour le bien de tous les êtres...

Tout bouddhisme socialement engagé ne nécessite aucune autre justification que celle d’être une amplification d’éthique bouddhiste traditionnelle, une éthique sociale amenée par les besoins et potentialités de la société contemporaine... L’analyse révolutionnaire du Bouddha de la condition humaine comporte des implications sociales qui sont beaucoup plus radicales que tout ce qui est imaginable dans la mentalité séculière. Ken Jones (The Social Face of Buddhism)



De nombreuses rubriques ont été créés.

Et comme le dit si bien Tinh'y, à l'origine de ce site :


Karuna c’est l’empathie, cette attitude qui nous fait communiquer avec la souffrance de l’autre et parfois même éprouver cette souffrance. C’est la capacité de se mettre à la place de l’autre mais pas celle de mettre l’autre à notre place...

Compatir c’est reconnaitre la souffrance de l’autre sans y projeter la nôtre.

Défendre la victime sans condamner le « bourreau »... Les enseignements bouddhistes nous enseignent que le bourreau est lui même, victime de son ignorance... Est-ce pour autant que nous n’avons pas à nous lever et à agir contre l’injustice certes non...

En manifestant notre désapprobations de l’injustice nous sommes tout autant au service de la victime que du tyran... C’est un éveil de l’esprit pour qui veut l’entendre...

Il n’y a pas à faire de compromis. Les choses sont simples : tout homme a droit à sa dignité, à sa liberté, à se nourrir lui et sa famille, à se loger, à avoir le temps de se distraire ou de méditer... C’est simple, tellement simple que je n’ai même pas de mots pour le dire... c’est d’une évidence tellement absolue...

Pourquoi avoir des états d’âme face à cette réalité... ça ne se discute même pas... Ce n’est pas un acte de bravoure...

Karuna finalement, c’est être humain sans entrave... le bouddha ne nous a pas enseigné la déshumanisation mais la libération...


Si vous souhaitez participer à cette aventure, merci de vous inscrire sur le site via l'encadré : "Vous inscrire sur ce site": ICI

Nous comptons sur vous, sur votre capacité à agir ou réagir sans haine et sans rancœur, juste avec Metta ou par Compassion.







1 commentaire:

JCB a dit…

Merci et BRAVO, ton profil (une cheminante me rapelle ce que je rabache sur l'arbre. Moi aussi je CHEMINE et c'est suffisant.